Charles Profizi, au fil du temps...

Introduction

 

Les orages entre Napoléon et l’Eglise remontent déjà à Pie VI prédécesseur de Pie VII

Les rapports  entre Napoléon Premier Consul puis Empereur et le Souverain Pontif Pie VII ont le plus souvent été tendus tumultueux et semés d'embûches, mais l’enlèvement, l'exil, la captivité du Vicaire  du Christ à Savone puis à Fontainebleau est l'une des épreuves les plus douloureuses sinon la plus  douloureuse de son Pontificat.

Pendant cinq ans, Rome demeure privée du Pontif et l’Eglise eut à souffrir de l’emprisonnement de son chef.

Il est nécessaire de se replacer, même de façon sommaire, dans l’atmosphère de la période agitée voire dramatique qu’ont traversé d’abord la France puis l’Europe et la Papauté depuis une quinzaine d’années.

* La Révolution Française et son cortège de crimes

* La Constitution Civile du clergé contraignant les prêtres au choix tragique entre la soumission ou la clandestinité et parfois la déportation

* Les maximes qui tendaient à détruire tout sentiment religieux

* La Campagne d’Italie conduite avec génie par Bonaparte, accompagnée du parfum enivrant de la Liberté mais aussi de drames.

  • Le Traité de Tolentino en février 1797 imposant l’abandon d’Avignon du Comtat Venaissin et la cession des trois Légation Papales (Ravenne , Ferrare, Bologne ) à la République Cispadane
  • L’entrée des troupes Françaises à Rome le 15 février 1798 et l’établissement de la République Romaine.

* L’arrestation de son prédécesseur, le Pape Pie VI le 20 février 1798  …sa déportation et sa mort à Valence (France) le 19 août 1799

 

Plus particulièrement pendant le pontificat de Pie VII :

 

*  L’adjonction par Napoléon des Articles Organiques au Concordat de 1801

*  Le caractère tyrannique de Napoléon qui ne reconnaissait aucune autorité et voulait imposer sa loi à l’Eglise.

 *  Le refus de Pie VII d’observer le Blocus Continental en 1806, arguant le principe de neutralité de son magister, ce qui entraîna une suite d’évènements tragiques :

 *  L’annexion des Etats Pontificaux et la Bulle d’excommunication qui suivit.

 *  L’odieux enlèvement du Pape Pie VII le 6 juillet 1809 et sa captivité à Savone puis à Fontainebleau pendant quatre ans et demi.

*  L’exil de 13 cardinaux en avril 1810.

*  Un « Projet de Concordat » (25 janvier 1813 ) transformé et modifié unilatéralement par Napoléon en Concordat mais révoqué le 24 mars 1813 par le Souverain Pontif.

 

« Cependant, aucune réclamation ne se fit entendre, pas une voix protectrice ne descendit des trônes catholiques en faveur de cet illustre captif » Pacca.

 

 

(NB) Senatus Consulte du 17 février 1810 :

 

Article 1er : l’Etat de Rome est réuni à l’Empire et en fait partie intégrante

Article 2eme : il formera deux départements : le département de Rome et le département de Trasimène.

Article 6eme :la ville de Rome est la deuxième ville de l’Empire.