Charles Profizi, au fil du temps...

ADDENDA

   

Origine des têtes de Maures dans les armoiries de Pie VII

 

Dans la reproduction photographique de la première page, qui représente les armoiries du pape Pie VII, situées sur le fronton au-dessus du portail d'entrée de l'église San Giorgio où il a été élu, on peut remarquer trois têtes de maures avec un bandeau rouge sur les yeux. L'origine des Chiaramonti remonte à un conquistador espagnol qui vers l'an mille enleva de haute lutte le château fort catalan de Claramonten tenu par les maures. Il prit le nom de Chiaramontius et orna ces armes de trois têtes de maures. Un descendant émigra en Sicile et le nom se modifia en Chiaramonti. Vers 1400 une branche des Chiaramonti se mit au service du roi d'Aragon et une fille Chiaramonti épousa le fils de Ferdinand d'Aragon, prince de Naples, et quelques années plus tard, le couple se fixa à Cesenne, où il fit souche. C'est en hommage au fait d'armes de son ancêtre que le pape Pie VII introduisit les trois têtes dans ses armoiries.

  

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  

Le 23 septembre 1806, Pie VII fit paraître un Bref portant institution d'une décoration qui serait donnée à chaque président de l'académie de Saint Luc dédiée aux Beaux-arts, quand il aurait achevé ses trois ans de présidence. Cet ordre devait s’appeler Ordre du Moro ou du Moretto. La croix était attachée à un ruban rouge bordé de noir, la tête de Maures figurée sur la croix de l'Ordre était semblable à celle qu'offre au nombre de trois les armes des Chiaramonti.